La maladie diverticulaire de l’intestin | Le blogue de votre gastroentérologue à Montréal

Maladiediverticulaire_coloscopie_montreal

La maladie diverticulaire est une maladie du système digestif qui affecte plus 130 000 Canadiens. Bien qu’elle mène à une hospitalisation dans environ 10 % des cas, la maladie est sournoise puisqu’elle ne se manifeste souvent qu’à un stade avancé. Nous éluciderons ici les mystères de cette maladie pour comprendre les complications qu’elle peut causer et pour apprendre à les prévenir.

 

Qu’est-ce qui cause la maladie ?

La maladie diverticulaire est causée par l’apparition de diverticules sur la paroi de la muqueuse de l’intestin. Les diverticules sont des petits sacs formés par le repli de la muqueuse vers lesquels les matières fécales peuvent dévier lors de leur passage. La cause de leur formation est encore mystérieuse, mais elles pourraient être causées par des spasmes musculaires ou encore par un défaut de synchronisation musculaire, ce qui créerait une forte pression sur les parois intestinales.

 

La maladie diverticulaire touche principalement les personnes âgées, car, en vieillissant, la muqueuse intestinale s’affaiblit, comme le reste du corps. Ainsi, les individus de 55 ans et plus ont dix fois plus de chance d’être affectés, et chez ceux de 75 ans et plus, on parle d’un risque 40 fois plus élevé.

 

Dans bien des cas, les diverticules se forment, mais n’entrainent pas pour autant de problèmes. Ainsi, les gens qui en ont ne ressentiront pas nécessairement de symptômes. Toutefois, un risque de complication est présent.

Les complications possibles

Les diverticules peuvent causer des saignements anaux. En effet, l’intestin accumule l’eau contenue dans les selles lors de leur passage. Si ces dernières mettent trop de temps à être évacuées, elles deviennent sèches et dures. Elles peuvent éroder les parois intestinales, pouvant ainsi endommager les vaisseaux sanguins qui s’y trouvent. Une grande quantité de sang peut alors s’écouler du rectum, ce qui nécessite une intervention chirurgicale pour faire arrêter le saignement.

 

Également, l’accumulation des matières fécales dans les diverticules peut entrainer une infection. On parle alors d’une diverticulite, soit d’une inflammation des diverticules. Les symptômes sont des douleurs et une sensation de malaise dans l’abdomen, mais également un dérangement du transit intestinal, des crampes et de la fièvre. L’intensité de ces symptômes est variable et le malaise est généralement ressenti du côté gauche de l’abdomen. L’infection peut aussi entrainer des nausées et des vomissements, des difficultés à uriner ou des douleurs au moment de la miction.

 

Une diverticulite doit être traitée afin d’éviter que l’infection ne se répande. En effet, les organes avoisinants, comme la vessie, l’utérus et le vagin peuvent être touchés. L’infection peut également percer la paroi intestinale, les matières fécales peuvent alors se répandre dans l’abdomen, causant ainsi une grave infection appelée péritonite. Une péritonite peut entrainer le décès en quelques jours, voire quelques heures, lorsqu’elle n’est pas traitée.

 

Prévenir la maladie

Un régime pauvre en fibres pourrait être la cause de l’apparition des diverticules. Pour cette raison, il est conseillé d’en consommer une bonne quantité afin d’en réduire le nombre et réduire les risques d’apparition d’une diverticulite. Les aliments comme les fruits et légumes frais, les légumineuses, les noix et les graines sont à inclure à votre alimentation pour augmenter votre apport quotidien en fibres. Des solutions solubles à haute teneur en fibres sont également offertes en pharmacie.

 

Boire au moins la quantité d’eau recommandée quotidiennement, soit 1,5 à 2 litres, permettra aux fibres contenues dans votre alimentation de bien faire leur travail. Combinée à une bonne alimentation, l’activité physique sera également votre alliée afin de réduire votre risque de souffrir de la maladie diverticulaire.

 

Si vous craignez d’être affecté par la maladie et que vous souhaitez éviter les complications, l’équipe de la Clinique 1037 peut vous conseiller quant aux examens qui peuvent permettra de la déceler. N’hésitez pas à nous consulter !

 

1037, rue Saint-Denis
Bureau 201, H2X 3H9 - Montréal, QC

514.564.7458 - 1.855-643.2656
info@clinique-1037.com